News

Archive for janvier, 2017

La Première nation de Mistawasis ratifie son code foncier !

Le 16 janvier 2017, plus de 90 % des électeurs de la Première nation de Mistawasis ont voté en faveur de l’adoption de leur code foncier communautaire. Il s’agit d’une importante réalisation pour la Première nation de Mistawasis et un événement très stimulant pour le Conseil tribal de Saskatoon dont les membres fonctionnent tous dorénavant en vertu de l’Accord-cadre. En ayant maintenant en main tous les leviers essentiels pour gérer ses terres et ses ressources, la Première nation de Mistawasis peut entrevoir un avenir très prometteur. Félicitations à la Première nation de Mistawasis !


Nomination de Meko Nicholas au poste de directeur général du Centre de ressources sur la gestion des terres des Premières nations

Les conseils d’administration du Conseil consultatif des terres et du Centre de ressource sont heureux d’annoncer la nomination de Meko Nicholas au poste de directeur général du Centre de ressources.

Meko Nicholas sera chargé de la gestion quotidienne des activités du Centre de ressources et du partenariat technique avec le Canada afin de poursuivre la mise en œuvre fructueuse de l’Accord sur la gestion des terres des Premières nations. Sous la supervision des conseils d’administration du Conseil consultatif des terres et du Centre de ressource, il agira comme principal interlocuteur, porte-parole et représentant du Centre de ressources auprès du public dans tous les domaines professionnels pertinents.

M. Nicholas est marié depuis 19 ans et fier père de quatre enfants. Il est d’origine Welastekokewin (Malécite) de la Première nation Nekwotkok (Tobique) du Nouveau‑Brunswick, et titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université du Nouveau‑Brunswick.

Il a consacré depuis plus de vingt ans de nombreux efforts à l’élaboration, la conclusion et la mise en œuvre de l’Accord-cadre sur la gestion des terres des Premières nations. Sa vaste expérience et ses connaissances seront très appréciées dans le cadre de ses nouvelles fonctions, et permettront de poursuivre le travail entrepris afin de soutenir les Premières nations souhaitant reprendre le contrôle de la gouvernance des terres et des ressources de leurs réserves.